Detmold Pferde Stark’ 2009

jeudi 14 août 2014
popularité : 7%

PROMMATA obtient un prix pour l’ensemble de son oeuvre lors de Pferde Stark, en Allemagne les 28, 29 et 30 août !!!

Rappel : En 2005 la kassine a remporté le premier prix de l’innovation.

Tout ça commence un mercredi soir à FOIX par la récupération d’un véhicule de location (km 80033 au compteur) et le transfert du Matavigne, ses outils et du petit matériel, puis direction PROMMATA. Arrivée à la gare, Philippe m’attend avec le Polynol, 2 kassines, tous les outils, les panneaux, la doc, les tables et chaises…Du matériel à livrer à des adhérents, des livres de Jean Nolle.
Avant de charger on profite de quelques instants pour voir les dernières évolutions sur les porte-outils : modification du relevage du Polynol et le début du siège assis debout démontable pour le Polynol et le Matavigne. On embarque aussi 3 sous-soleuses équipées avec des ailettes pour la préparation du sol en culture de céréales.
Après une nuit un peu courte, on rejoint Valou à la poste de Rimont pour la caisse et les frais de déplacement, et c’est le départ pour plus de 1500 km de routes et autoroutes. Nous récupérons Richard dans l’Ariège profonde et c’est parti…Toulouse, Limoges, Orléans, Paris (ah, les bouchons !) et puis direction la Belgique. Vers 2h du matin, nous arrivons en Hollande chez la maman de Richard qui nous attend pour la nuit. Le lendemain, on reprend la route et c’est la découverte des autoroutes allemandes avec leurs bouchons et leurs files interminables de poids lourds. Enfin, on arrive à Detmold en début d’après-midi. Après avoir acheté de quoi manger et déguster les premières bières du coin, on rejoint le site où se déroule la manifestation. La fourmilière est déjà en activité et on se retrouve au milieu des stands pour installer celui de PROMMATA.
Nous avons une tente ouverte à notre disposition et l’idée de faire un couloir avec la doc de chaque côté et la présentation des porte-outils à chaque entrée. Tout s’installe tranquillement et nous rencontrons les propriétaires des chevaux qui seront mis à notre disposition sur les 2 jours. De petites averses régulières empêchent une chaleur excessive. Ensuite, installation du campement et direction le stand de la structure pour régler les tickets des petits déjeuners et du repas du soir où nous retrouvons les organisateurs et les autres participants (français, allemands, luxembourgeois, belges, hollandais, anglais)… Nous rencontrons les gens qui vont nous aider pour traduire les demandes de renseignements et très vite les discussions sont animées autour de notre concept sur la traction animale.
Après une bonne nuit et un petit déjeuner copieux nous nous installons dans notre stand et très vite les premiers curieux arrivent, les discussions s’engagent. Le cheval qui va nous aider dans les démos est là avec son propriétaire et Richard prépare la Kassine qui va « rafraîchir » les buttes de pommes de terre en place. Ensuite, le Matavigne rentre en piste pour préparer le sol sur lequel il y a eu un engrais vert. Il y a du monde mais un peu moins que la précédente édition, l’après-midi se déroule sans problèmes entre les démos et les rencontres. A côté de nous, il y a un stand italien qui présente un porte-outils de type cultivateur, avec une charrue réversible et régulateur latéral, que l’on déclenche facilement à l’aide d’un système hydraulique. A côté, le stand français « equivinum « qui présente un porte-outils de type cultivateur lui aussi, pour travailler dans les vignes et en maraîchage. Il faut dévisser et revisser 2 boulons à chaque fois que l’on veut changer d’outils ; l’angle d’attaque des outils se fait sur une vis sans fin. La Kassine est plus simple d’utilisation avec le crochaxe et la barre à crans. Néanmoins, il va y avoir de la concurrence assez rapidement dans le secteur. Au niveau du matériel une tendance se dessine au sujet de l’utilisation de l’entraînement par roue comme, par exemple, une auto-chargeuse de foin issue de l’agriculture motorisée ou la faneuse andaineuse.
Le repas des meneurs le samedi soir à été clôturé par la présentation d’un spectacle de la troupe JEOLE avec des chevaux Comtois et une soirée musique. La journée de dimanche à vue défiler beaucoup de monde (on a même vu Dominique Bourdon loin de sa Bretagne profonde), plus de 19 000 personnes en 2 jours, une déception ! Les navettes en calèche étaient tirées par des tracteurs par manque de chevaux et de meneurs, dommage !
Notre cheval attitré est fidèle au poste : depuis que son propriétaire nous l’a confié, il passe du Matavigne à la Kassine avec un flegme défiant toute concurrence. Nous allons aussi sur le « ring » de présentation des différents porte-outils, avant-trains et matériel divers où nous recevons, pour la deuxième fois, un prix de l’innovation pour l’ensemble de nos activités avec une félicitation des encouragements du président du jury sur les missions internationales.
La fin d’après-midi nous voit démonter le stand, recharger la camionnette et repartir les derniers. Le lendemain nous reprenons la route et laissons Richard chez sa mère en Hollande après un bon repas et direction la France ! Enfin, on rentre à PROMMATA après avoir déposé du matériel chez Jojo.


Portfolio

PNG - 2.3 Mo
CHAÎNE VIDÉO DE PROMMATA  | 
Soutenir par un don