Mission au Burkina Faso

lundi 21 juillet 2014
popularité : 8%

Dates : Décembre 2012

Un partenariat a été formalisé entre ARFA* et PROMMATA à la suite de la mission d’évaluation de décembre 2011.
Cette année ARFA a commandé 10 kassines à Kamboincé et les a distribuées dans les villages pilotes.
Un atelier a été construit à l’entrée de la ferme et le jeune Goïta Boubacar, soudeur, a reçu une formation à la fabrication par Jean Sawadogo.
Formateur PROMMATA France : Jo Ballade

Objectifs de la mission

Atelier :
- évaluer les carences et proposer les améliorations à apporter dans le local.
- contrôler et valider les trois premières kassine fabriquées. Terrain :
- former les paysans qui ont reçu une kassine à son utilisation en particulier pour les productions de légumes.
- consolider les trois formateurs du centre dans leur rôle auprès des paysans utilisant la traction animale avec la kassine.
- initier les stagiaires et les formateurs à l’attelage en paire des ânes.
- apprendre la fabrication de licols.

C’est au village de Fada n’ Gourma que 3 formateurs et une évaluatrice d’ARFA ont suivi la formation avec 12 stagiaires locaux.
La mission a commencé par la fabrication de licols avec le cordonnier du village. Les ânes sont généralement menés avec une simple corde et les équiper de licols améliore leur confort, la précision dans le menage et permet l’attelage en paire. Les dix kassines distribuées ont été peu utilisées par manque de connaissances techniques et d’outils adaptés à leurs besoins. Goïta Boubakar a modifié et adapté à certaines kassine des outils spécifiques.
Les trois premières kassines fabriquées à l’atelier d’ARFA sont validées après changement d’un guidon mal formé. Sur le terrain, tous les réglages concernant l’utilisation de la kassine et de ses outils ont été abordés et une parcelle maraîchère a été mise en place. Grâce aux billons et aux conseils de Jo Ballade, les paysans ont peaufinés leurs techniques en matière d’économie et de conservation des eaux d’arrosage.
Le menage en paire a été une découverte pour les participants qui ont enfin trouvé un moyen simple de multiplier la force de travail de leurs petits ânes. L’accent a également été mis sur les techniques douces de menage.
Nous ne pouvons que souligner ce commentaire exemplaire d’un des participant : « Dans ce stage j’ai appris qu’on peut faire travailler les ânes sans les frapper et qu’ils travaillent mieux sans coups. J’enseignerai ce que j’ai appris à ma famille et au village. »
Tous les participants sont repartis avec une bonne consolidation technique et surtout avec l’engouement de pouvoir mettre en pratique toutes ses nouvelles façons de travailler.
Vous pouvez demander le rapport complet à notre secrétariat


CHAÎNE VIDÉO DE PROMMATA  | 
Soutenir par un don