Cultures de courges

lundi 11 mai 2015
par  Blandine ROUGÉ
popularité : 28%

FICHE TECHNIQUE DE CULTURE AVEC LA KASSINE
La culture des courges
Famille des Cucurbitacées

En général
Les courges cultivées de la famille des cucurbitacées sont représentées par quatre espèces sous nos climats (pepo, maxima, moschata, argirosperma). Il existe plusieurs milliers de variétés souvent méconnues et pourtant savoureuses. Elles sont de goûts, couleurs et formes très variées... Elles mettent de la couleur et de la diversité sur nos étals et nos assiettes. Faciles à cultiver, elles donnent en général de bons rendements pour un travail minimal car on peut grâce au MAMATA mécaniser la quasi totalité des travaux de cultures.

Apport de compost
Au printemps si le terrain n’est pas trop envahi d’herbes sauvages j’épands du compost dans les anciens sillons (une grosse dose, les courges aiment les terrains riches et supportent bien les compost frais peu compostés, j’ai coutume de dire "la courge c’est comme la patate : plus on lui en met (du compost), plus elle en donne (des fruits)". Avec une charrette adaptée (entre-roues de 1,6m) on peut passer entre les buttes et déposer le compost dans le sillon. C’est beaucoup plus de travail qu’avec l’épandeur mais le compost est localisé pour la courge et pas "gaspillé" pour les herbes sauvages.
S’il y a trop d’herbes sauvages, je décale une première fois les buttes :

  • un passage de sous-soleuse dans les sillons – Kassine 1 roue
  • un passage de sous-soleuse au milieu dans l’ancienne butte - Kassine 2 roues
  • un passage de disques billonneurs pour diviser les anciennes buttes en deux (décalage de butte) avec la Kassine 1 roue
  • un passage de sous-soleuse dans les nouveaux sillons avec la Kassine 1 roue
  • un passage de tri-socs ou cadre cultivateur avec deux dents flexibles (Mouzon) de chaque côté (l’avantage du cadre cultivateur est que l’on travaille deux sillons en un passage par rapport au trisoc, c’est donc plus rapide)
  • un passage de disques billonneurs pour monter la butte - Kassine deux roues

On peut recommencer, suivant sa terre, une deuxième fois : les passages de la sous-soleuse, du tri-socs/cadre cultivateur et des disques billonneurs en resserrant les disques d’un cran pour augmenter la largeur des passes-pieds et la hauteur de la butte.

Montage des buttes de cultures

  • Un passage de sous-soleuse pour décompacter le tassement du passage de roue lors de l’épandage du compost
  • Un passage de sous-soleuse dans le milieu de la butte – Kassine 2 roues
  • Un passage de disques billonneurs – Kassine 2 roues
  • Un passage de sous-soleuse – Kassine 1 roue
  • Un passage de tri-socs ou cadre cultivateur avec 4 dents flexibles
  • Un passage de disques billonneurs

Semis des buttes
Personnellement, je sème sur les buttes de 0,80m de large, une graine tous les O,80 à 1 m voir plus (d’autres utilisateurs du MAMATA font des buttes des 0,60m et ne sèment que sur une butte sur deux, les buttes non semées sont alors entretenues avec des passages de vibroculteur)
Je sème assez serré car cela limite la pousse des herbes sauvages. En effet, les courges couvrent vite l’ensemble de la parcelle et les herbes sauvages ne profitent plus du soleil, de plus cette technique donnée par un vieux maraîcher de l’Aude permet de limiter l’arrosage car les courges ainsi serrées retiennent plus d’humidité. A chacun d’adapter la méthode à son climat...

Je préfère semer directement au champ car c’est beaucoup moins de travail que de semer en godets puis de planter, les graines sont moins implantées et les plantes en général plus résistantes en semis direct. En général elles rattrapent les plants rapidement. Je fais quelques plants pour les vendre et je plante les invendus dans les trous s’il y a eu une mauvaise germination ou des dégâts de rats. (on trempe les graines dans de l’infusion de menthe pure et froide avant de semer pour éloigner les rongeurs, cela marche bien).

Irrigation
La courge a surtout besoin d’eau à la plantation et lors de la mise à fruits. Ce n’est pas une plante qui a de grands besoins en eau. L’irrigation par aspersion en fin de saison peu favoriser l’apparition de l’oïdium. Personnellement, je n’arrose jamais la courge (mais j’habite en Ariège où il pleut pas mal, environ 1000 mm en 2011).

Entretien des cultures
Les premières semaines après le semis ou la plantation, on peut biner avec le tri-socs ou le cadre cultivateur avec 4 dents flexibles avec socs pattes d’oie. Quand les plants ont 3 à 4 vraies feuilles on peut légèrement butter les courges, cela permettra à la tige buttée de développer de nouvelles racines, ce qui augmentera la surface de captation de l’eau et des éléments nutritifs. On peut biner une deuxième fois, ensuite la courge qui croît en rampant va empêcher le passage de l’animal. Un dernier désherbage grossier et rapide à la main pour supprimer les grosses herbes sauvages qui montent en graines peut être utile.
On peut passer un purin ou une infusion d’orties pour booster la plante ou des traitements préventifs contre l’oïdium (infusion de racines d’orties et infusion de pelures d’oignon, ou ail sulfurisé) qui s’attaque souvent aux courges en fin de saison.

Récolte et conservation
Il n’ y a plus qu’à attendre que les fruits mûrissent et à récolter avant les gelées avec l’aide de nos animaux attelés...
Stockage dans un endroit à l’abri du gel et au sec, l’idéal étant au-dessus de la cheminée ou dans un grenier. C’est un légume qui se conserve bien, de 3 mois à 1 an, suivant les conditions et les variétés.
Côté variété, notre champion de l’année dernière était bettercup burgess. C’est une petite courge de 0,5 à 1 kg, jusqu’à 10-15 fruits par pied, saveur excellente, couleur verte avec petit turban vert clair facile à vendre : à tester !
Sur la ferme on cultive entre 30 et 50 variétés, n’hésitez pas à nous contacter si vous voulez en découvrir des nouvelles pour votre plaisir et celui de vos clients...

Je vous souhaite de belles récoltes !
Guillaume Kedryna, producteur de fruits, légumes et semences potagères en Ariège

Pour télécharger cette fiche culture cliquez ici


CHAÎNE VIDÉO DE PROMMATA  | 
Soutenir par un don