L’association Plat’âne

mardi 6 mai 2014
popularité : 11%

Le témoignage de Nicolas Bernard :

Je suis paysan depuis 1987, en traction animale depuis 1995. Mon activité se décompose en plusieurs parties. J’exploite dix hectares réparties de la manière suivante : maraîchage sur 8000 mètres carrés dont 1000 de serre pour les plants, les tomates, poivrons, aubergines, etc. Le reste est en plein champ, basé surtout sur du légume d’hiver : pommes de terre, carottes, choux, poireaux, etc. Nous faisons les foins sur 4 hectares de terrain et le reste est en pâturage.
Je fais de la prestation de service en débardage, roulage de fougères ; je travaille surtout pour le conservatoire des espaces naturels du Limousin. Je possède 7 équidés : Breton, Franche montagne, Comtois, 1 demi trait, 1 mulet et 2 ânes. Ma dernière activité est le dressage d’animaux pour la vente : je dresse aussi pour des particuliers, le travail du sol, le débardage, l’attelage. Comme le dressage est un travail long, je n’en prends pas plus de 4/an. Etant seul à travailler sur l’exploitation sur l’exploitation, les animaux sont menés uniquement en rênes longues. Il n’y a aucun engin motorisé sur l’exploitation. Les outils utilisés sont, pour le travail du sol : un brabant, un cultivateur à 5 dents, une herse 3 éléments et une charrue à planche. (...)
Et bien sûr, j’utilise une Kassine car le cultive la plupart des légumes en billons. J’utilise la sous soleuse, les pattes d’oie et le vibroculteur. J’utilise le buttoir à la place des disques billonneurs pour désherber entre les buttes et remonter la terre sur les buttes car nous avons une terre fine. (...)
Pour la fenaison, je coupe avec une faucheuse à entraînement par roues ; le foin est fané avec une faneuse à fourches. Ensuite, je fais des andins avec un râteau faneur et je ramasse en vrac. Cela a l’avantage de faire du foin de très bonne qualité mais l’inconvénient est le volume ce qui m’oblige à faire des meules dehors. (...)
Le roulage des fougères est effectué avec un rouleau de fabrication maison qui doit être amélioré mais il est efficace. Le débardage est surtout fait en traînée et j’ai aussi fabriqué un fardier utilisé pour le débusquage des grumes plus grosses.


CHAÎNE VIDÉO DE PROMMATA  | 
Soutenir par un don